Lifestyle

#1 _ La vie embarrassante d’une femme rebondie : En boîte de nuit

Dès lors que j’ai eu l’âge légal ( ou presque ) d’aller en boite, je me suis vite aperçu que contrairement à mes amis, j’allais connaître une expérience bien différente au premier abord. Rien de bien traumatisant, je vous l’assure et après tout, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ( j’en suis la preuve haha)

 

Pour commencer, je ne compte plus les fois où je me suis faite REFUSER l’accès à certaines discothèques car je ne correspondais pas «  à la clientèle ». Et dire qu’à l’époque, en tant qu’adolescente, je n’osai rien dire, envahis par la honte…

Actuellement et en tant que femme bien dans ma peau, j’aurai exigé d’appeler le directeur et fait scandale ! Me refuser l’accès juste parceque je n’ai pas le stéréotype du corps de rêve… ça c’était énorme ! Hé bien tant pis pour eux, ce genre de réputation pour un établissement n’est pas très vendeur et on perd si facilement de la clientèle, dommage pour eux, car si je ne correspondais peut-être pas « à la clientèle » énormément de mes chères amies ayant «  le bon profil » on vite déserté ce genre de discriminathèque 😉

Bref, Une fois entrée dans une boite «  convenable » est , assise au bar avec mes amies , je voyais déjà la tournure qu’aurait pu prendre la soirée quand, à peine assise, un défilé de mâle intéressés arrivaient vers nous et faisaient leurs numéros de séduction à mes copines, puis posaient les yeux sur moi… Lorsqu’ils m’adressaient la parole ce n’était pas pour me charmer mais plutôt me demander de garder les affaires de mes copines, afin qu’ils puissent les faire danser. Me voilà donc devenu un charmant porte manteau, heureusement, jamais très longtemps car mes amies n’étaient pas du genre à m’abandonner à ma solitude.

Car comme vous et à n’importe quel âge, le plus blessant lors de ces soirées , c’est lorsque les personnes qui nous plaisent n’en ont strictement rien à faire de nous. Imaginez-vous, le beau brun ténébreux sur la table d’en face en train de rire avec ses potes ? ( Oui je préfère les bruns ténébreux ahah). Vous avez beau siroter votre verre agréablement tout en vous amusant mais … malgré cette pénombre, vos regards se croisent enfin , il vous sourit et lève son verre ,discrètement, à votre santé. Vos amies le remarque et c’est le début des « woa il te regarde, tu lui plait c’est sûr » et j’en passe 😀

Sauf que votre futur prince charmant en a profité pour regarder vos copines toutes aussi belles et sveltes les unes que les autres, et il se rend vite compte qu’il n’a pas souri à la plus belle fille de la table, et le regrette. Pire, il trouve vite un moyen de l’approcher en m’ignorant totalement. ( Toi aussi, tu as ce petit pincement au cœur en y repensant :/ )

Heureusement , on a des vrais copiiiines !!

Ces amis fidèles qui ne te laissent pas seule avec ton verre et qui envoient balader ce prince charmant sans cheval donc a deux balles (hahaha:-) ) . Car ce qu’il faut retenir c’est que tu es sortie ce soir pour t’amuser avec tes amis et passer des instants de folie ! Alors on ne va pas s’embêter juste pour un mec quoi ! Ne l’oublie pas :-p

C’est alors parti pour la fiesta et l’on va se trémousser sur la piste de danse. Nous voilà donc ,féminines et virevoltantes sur les meilleures musiques du moment. Quel plaisir d’inventer ses chorégraphies aussi déjantées les unes que les autres avec les meilleures devant le grand miroir de cette boite que je fréquentais souvent. 

Et un relou sauvage apparaît, près de nous en « dansant » et ayant trop picolé sans doute et … non mais !! il me met la main aux fesses !

What ……………….. ! que ce passe t-il ? Et c’est là qu’il me sort sa poésie «  bah des fesses pareil il ne faut pas les laisser sans surveillance,  :-p  » (un vrai chant de sirène hein les filles !)

Alors parceque j’ai un boul qui chamboule je suis censé mettre une cage autour ? je ne peux pas le trémousser normalement sans qu’un relou en rute viennent y mettre ses mains ?

Entre ça et les réflexions stupides du genre : j’ai toujours rêvé de faire l’amour à une grosse ( oui car si tu écoutes certains gars, les femmes rondes n’existent que pour servir les fantasmes sexuels des hommes ! )

ET BIEN C’EST FAUX !!! !!! !!! !!!

Gardez ce message en tête les filles : n’ayez plus peur de sortir juste parceque quelques ***** (prenez le synonyme que vous préféré ) font des remarques : ils n’en valent pas la peine !

 

Il est vrai que je croise rarement des filles aussi rondes que moi dans ces endroits-la. Et quand j’en croise, aucune n’a vraiment l’air à l’aise, et je trouve ça tellement dommage. Certes le monde des boites de nuit est un univers où l’on est jugée, observée. Et alors ? Je dirai porté vos kilos et le tour est joué ! Mais oui , assumez-vous tels que vous êtes, n’essayez pas d’en être une autre car vous êtes uniques tout comme je suis unique! Moi j’oublie tous mes complexes et tant pis si ça en gêne d’autres. Je ne vais pas m’empêcher de vivre et m’amuser à cause de quelques:-$ ***** !! (reprenez le même synonyme ou changer la liste est longue )

Pourquoi cet article au final me direz-vous donc , ou mène toutes ces aventures ? Et bien toute la réponse est dans cette dernière anecdote :

Un jour une fille ronde, tout comme moi, est venue me trouver sur la piste, toute timide et me demandant comment j’ osée danser ? Mettre des jupes et m’affirmer ?

Interloquée je lui ai répondu simplement que mon corps me le permet, pourquoi ne le ferai-je pas comme toutes les autres ? Et QUI m’en empêcherai ?!

J’étais triste pour cette fille, qui n’avait apparemment pas encore eu ce déclic : celui d’être heureuse de vivre et d’oublier ses complexes. Elle est retourné dans un coin sombre du bar et à tirer la tronche toute la soirée.

J’avais envie de la prendre par la main, de la faire monter sur le bar et de crier lâche toi ! Amuses-toi et profite de cette soirée comme tes amies, tu t’exclues toute seule alors ne soit pas ton ennemie mais ton amie!

Car pour résumer, je dirais qu’à partir du moment où l’on s’assume, la soirée en discothèque n’est plus une épreuve mais ce qu’elle est au départ : un moment formidable avec les gens que l’on aime.

Un dernier conseil ? Laissez-vous photographier par le photographe officiel (pas le premier pervers du coin hein) vous verrez ces photo seront la preuve de ce super-souvenir comme ces quelques clichés le sont de ma folle jeunesse et voyez que l’on peut toutes être heureuse avec un peu de bonne volonté !              
XOXO Lucie
Rejoignez moi sur instagram

 

 

 

1 493 commentaires