Lifestyle

#3_ La vie d’une femme rebondie : Le Sport

Le sport n’a jamais réellement fait partie de ma vie.
Enfin au fond j’aime ça, mais j’ai toujours eus ce petit rêve au fond de moi : pouvoir faire de la boxe et/ou de l’athlétisme. Bon certes je pourrai me lancer, il n’est jamais trop tard 😉
Je ne sais pas pourquoi mais ça m’a toujours attiré hihi !

Mais mon histoire avec le sport à prit une mauvaise tournure dès la fin du primaire. Oui oui, nous sommes devenus ennemis :-/
Plusieurs facteurs sont entrés en jeu et nous ont séparés.

Tout d’abord les enfants sont mauvais entre eux. Et je me rappelle encore de ce cross automnal en CE2.
Le parcours était au cœur du jardin public, les arbres étaient magiques vêtus de leurs couleurs rouge jaune et orange …
Avec mon groupe de copines, nous étions surmotivées.
Hop … En place sur la ligne de départ, dossard bien agrafé, le coup de sifflet et c’est parti !

J’étais tellement fière de moi, il ne restait que quelques mètres, je voyais enfin la fin de cette course qui était pour moi une prouesse ! Et j’y avais réussi, c’était une victoire, certes j’étais arrivée dans les 200 sur 250 mais c’était un challenge réussi ! Nous sautions de joie, on était heureuses, prête à aller chercher notre petit pain et notre jus de raisin ahah

Mais, ce que je ne savais pas c’était que dès le lendemain plein de personnes allaient se moquer de moi car  » quand tu cours tes bourrelets sautent !  » et c’est resté jusqu’en CM2.
Je n’osais plus courir, que ce soit pendant les cours de sport ou pour jouer en récréation au loup !

J’ai surtout eu la certitude que le sport et moi c’était fini !
Mise à part la natation, une fois la corvée des vestiaires et de devoirs marcher devant le lourd regard des autres, dans le bassin j’étais un vrai poisson dans l’eau, je m’épanouissais complètement !
D’ailleurs encore aujourd’hui j’aime toujours autant nager, et le regard des autres je m’en contre fiche ! 😀

Une fois arrivé au collège, je m’étais dit que le sport serait plus facile, on avait tous grandi, j’étais persuadé que tout irait mieux !
MAIS NON ! Ils étaient encore plus méchants avec moi, réflexion sur réflexion pendant le cours de sport, jusqu’au jour ou ….
(Je vais vous révéler une anecdote que personne ne sait, mise a part ma génialissime prof de sport de l’époque)

Dans le vestiaire des filles, après un cours de badminton, j’étais tranquillement en train de me changer.
J’avais juste enlevé mon t-shirt et elles ont commencé à rigoler .. et d’un coup, prise dans l’élan de leurs moqueries elles m’entraînent sous la douche.
Je n’avais même pas la force de me débattre, en fait j’avais honte ! J’étais trempée et humiliée au milieu de toutes ses filles ! (Ouf, les téléphones n’étaient pas super tendance et interdit, les réseaux sociaux n’existaient pas, personne ne m’a photographié ou autres !)

Donc j’étais la assise sous la douche, le jet était enfin arrêté, tout le monde était sorti du vestiaire.
J’attendais simplement de ne plus entendre de bruit, de pouvoir me sécher tranquillement.
En essayant de me sécher tant bien que mal avec mon jogging en guise de serviette, la porte s’ouvre !
Ce n’était que ma prof, j’osais à peine la regarder, je ne voulais rien lui expliquer. Elle m’a réconforté, m’a aidé, m’a calmé.
Elle avait tout compris, elle a même cité les noms des personnes qui avait fait cela, c’était pour elle comme une évidence. Elle a fait le nécessaire au niveau de la hiérarchie, et je n’ai plus parlé de cette histoire !

Après ce jour-là, j’ai tout fait pour me faire dispenser de sport, grâce (si je puis dire) à la maladie de Sever qui c’était déclaré au talon, je n’ai plus fait de sport durant le reste de ma scolarité ! J’accompagnai, j’étais arbitre, ou j’allais au cours de piscine mais plus de foot, de course à pied ou autres !
En fait, j’avais peur du sport, j’étais découragé de me lancer dans une activité physique.
Pourtant je le savais, le sport m’aurait fait le plus grand bien !

En dehors des cours, j’adorai aller à la piscine, jouer au foot entre voisins, faire du vélo avec mon père, aller au fitness avec mes meilleurs amis. J’arrivai enfin à garder la tête haute devant les autres, même lorsque mon gras ballotté sous les exercices que je m’imposais.

Je vous parle de tout cela aujourd’hui, car maintenant je fais ma demi-heure de sport quotidienne, maintenant lorsque je vais a la salle ou à la piscine le regard des autres, leurs sourires moqueurs, leurs critiquent je m’en fou. Ce que je fais, je le fais pour moi, pour me sentir bien !
Alors oui je n’ai pas beaucoup d’endurance, je deviens rouge comme une tomate, mais au fur et à mesure tous cela s’atténue ! Je me bats tous les jours et maintenant je peux le dire haut et fort : J’aime le sport !

Alors garde la tête haute, fais ce dont tu as envie ! Assumes-toi !
Tu as peur du regard des autres ?
Bon je n’ai pas de solution miracle, mais dis-toi que celles et ceux qui font genre  » Whaou regarde j’ai un corps parfait !  » ont eux aussi un complexe et/ou se sentent ma dans leurs peau !
Montre aux autres que tu es plus fort que leurs remarques ridicules.
Bats-toi, car tu es un winneurs !

Et comme quelqu’un le dit si bien :  » Que la force soit avec toi ! « 

Rejoignez moi sur instagram
Rejoignez nous sur la page facebook

XOXO Lucie

118 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.